DREAM BIG !

Je vous parle régulièrement du fait de réaliser ses rêves dans sa vie. Mais aujourd’hui je prends la question à l’envers…. Pourquoi réaliser ses rêves? Est-il important de les réaliser ? Qu’est-ce que cela nous apporte réellement ?

Pour répondre à ces questions je vais vous  parler du livre  « The top five regrets of the dying » (Les cinq plus grand regrets des mourants) de Bronnie Ware. Cette femme est une infirmière australienne qui s’est occupée pendant des années de personnes en fin de vie et qui a recueilli leurs derniers mots, vœux et souhaits. Vous l’avez compris, il n’est pas question de conseil, mais de constat.

 

 

Et grâce à Mme Ware, nous allons découvrir si réaliser ses rêves  vaut le coup d’être tenté…

1 – J’aurais aimé avoir le courage de vivre ma vie comme je le voulais, et non pas comme les autres l’entendaient.

« C’était le regret qu’ils avaient le plus en commun. Quand les gens prennent conscience que leur vie est presque terminée et regardent derrière eux, il leur est plus facile de voir combien de rêves n’ont pas été réalisés. La plupart des gens n’ont pas réalisé la moitié de leurs rêves et vont mourir en sachant que c’est une conséquence directe des choix qu’ils ont fait, ou pas. La santé apporte une liberté dont très peu de gens se rendent compte, jusqu’à ce qu’ils ne l’aient plus ».

2 – J’aurais aimé ne pas travailler aussi dur.

« Ce souhait est venu de tous les hommes que j’ai soignés. Ils n’ont pas assez vu leurs enfants grandir et n’ont pas passé suffisamment de temps avec leur femme. Les femmes ont également exprimé ce regret, mais comme la plupart étaient issues d’une génération plus âgée, nombreuses d’entre elles n’ont pas été « soutien de famille ». Tous les hommes regrettent d’avoir passé autant de temps dans leur vie à travailler ».

3 – J’aurais aimé avoir le courage d’exprimer mes sentiments.

« Beaucoup de gens refoulent leurs sentiments afin de maintenir l’entente et la paix avec les autres. En conséquence, ils se sont installés dans une existence médiocre et n’ont jamais pu devenir ce qu’ils auraient aimé être. Beaucoup de maladies sont développées ou entretenues par l’amertume qui habite les patients ».

 4 – J’aurais aimé rester en contact avec mes amis.

« Souvent, ils se rendent compte trop tard qu’ils auraient pu profiter du soutien de leurs vieux amis dans les dernières semaines avant leur mort, mais il n’est jamais facile de les retrouver. Les gens sont tellement absorbés par leur propre vie qu’ils mettent de côté au fil des années des amitiés précieuses. Beaucoup regrettent de ne pas avoir fait assez d’effort et passé assez de temps pour les préserver. Les patients pensent souvent à leurs amis lorsqu’ils sont en train de mourir ».

  5 – J’aurais aimé chercher à être plus heureux.

« C’est un regret surprenant qu’ils avaient presque tous en commun. Beaucoup d’entre eux ne s’étaient pas rendus compte que le bonheur peut-être un choix. Ils sont restés coincés dans de vieux schémas et habitudes. Le soi-disant « confort » dans lequel ils étaient installés les a empêchés d’envisager les choses autrement, tétanisés dans leurs vies par la peur du changement ».

Un livre dont la simplicité et l’humilité vous toucheront autant que par le bon sens de ces personnes arrivées au terme de leur existence et qui n’ont donc pas besoin de « paraître » sage ou éclairées. Mais saurons-nous tirer profit du constat tracé par ces personnes ?

Pour répondre à la question que nous avons posée en début d’article, je vous partage l’un de mes secrets que je mets en pratique maintenant depuis plusieurs années.

Au 1er janvier je note mes rêves dans différents domaines de ma vie (il peut y en avoir entre 2 et 5 environ…ou plus si vous en avez envie !). Il n’y a pas de « taille standard » à respecter pour les rêves ! Cela peut-être de grande ampleur comme voyager à l’autre but du monde ou tout simplement revoir une amie que l’on a pas vue depuis longtemps ! Et ensuite je mets en œuvre tout ce qu’il faut pour les réaliser !

Je vous donne un exemple concret. L’an dernier j’avais émis le souhait d’aller à un concert de Ludovico Einaudi (au passage si vous ne connaissez pas aller l’écouter sur You Tube, c’est magique. Il a – entre autres – interprété la Bande Originale du film Intouchables https://www.youtube.com/watch?v=rVcKinb-xKA). Du coup j’ai cherché sur internet les dates de ses concerts. J’ai vu que le plus près de chez moi était à Mannheim en Allemagne. J’ai acheté mes billets de concert et bloqué la date dans mon emploi du temps plusieurs mois à l’avance ! Et hop c’est parti !

Mais si vous ne connaissez pas vos rêves ou vos souhaits les plus chers…comment les réaliser ?

Je vous propose donc de passer à l’action et de noter vos trois rêves …et vous serez surpris du résultat ! ENJOY !!!!